991 views
 owned this note
###### tags: `Faire École Ensemble` ; `webinaire` ; `EGN_Libre` ; `Logiciels Libres` ; `communs` :::warning Ce document est contributif. Pour l'éditer vous pouvez passer en mode édition : **<i class="fa fa-edit fa-fw"></i>**/**<i class="fa fa-columns fa-fw"></i>**. Si vous n'êtes pas à l'aise avec la syntaxe markdown, ce [tutoriel](https://pad.faire-ecole.org) est à votre disposition. ::: ![](https://s3.standard.indie.host/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_1c9a9642960342824d722106f4a4078a.png) ## 0- Avant Propos Ce document de prise de notes -- régi par les termes de la licence juridique [CC-BY-SA 4.0](https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/) -- correspond à la documentation collective du webinaire "*Les logiciels libres, par des acteurs de l'éducation, pour des acteurs de l'éducation*" organisé le **Samedi 28 novembre 2020 de 18h à 19h** Il entame un cycle de webinaires sur le libre et les communs dans l'éducation qui fait suite au [États Généraux du Libre et des communs pédagogiques.](https://wiki.faire-ecole.org/wiki/Numerique_libre_pour_l%27education_et_communs_pedagogiques) :::success **Sommaire** : [TOC] ::: ### Faire École Ensemble ![FÉE, CC-BY-SA 4.0](https://s3.standard.indie.host/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_983c0c20bdfe6ff5f0db0be04b172e78.png) [Faire École Ensemble (FÉE)](https://wiki.faire-ecole.org/wiki/Association_Faire_Ecole_Ensemble) est une association loi 1901 - collégiale et d’intérêt général qui facilite la mise en lien et la coopération (via des programmes) entre citoyens et acteurs de la communauté éducative. Pour cela, la Fée se base sur une documentation permanente et met à disposition une palette d'outils contributifs ([chat](https://wiki.faire-ecole.org/wiki/Accueil), [pad](http://pad.faire-ecole.org), [wiki](https://wiki.faire-ecole.org/wiki/Accueil), [nuage](http://nuage.faire-ecole.org), [blog](https://blog.faire-ecole.org/)...). :::info ++**Liens utiles :**++ * **Wiki** : https://wiki.faire-ecole.org/wiki/Accueil * **Infolettre** :https://framaforms.org/inscription-infolettre-pour-du-libre-et-des-communs-dans-leducation-1605792637 * **Twitter** : https://twitter.com/Num_Edu_Libre * **Mobilizon** : [@libres_et_communs_dans_leducation](https://mobilizon.fr/@libres_et_communs_dans_leducation) * **Mastodon** : https://pouet.chapril.org/web/accounts/75404 * **Linkedin** : https://www.linkedin.com/company/42690823 * * Ce document de prise de notes -- régi par les termes de la licence juridique [CC-BY-SA 4.0](https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/) -- correspond à la documentation collective du webinaire "*Les logiciels libres, par des acteurs de l'éducation, pour des acteurs de l'éducation*" organisé le **Samedi 28 novembre 2020 de 18h à 19h** Il entame un cycle de webinaires sur le libre et les communs dans l'éducation qui fait suite au [États Généraux du Libre et des communs pédagogiques.](https://wiki.faire-ecole.org/wiki/Numerique_libre_pour_l%27education_et_communs_pedagogiques) **Facebook** : https://www.facebook.com/FaireEcole/ ::: ## 1- Présentation Le webinaire "***Les logiciels libres, par des acteurs de l'éducation, pour des acteurs de l'éducation***" est l'occasion de réflechir aux conditions et moyens de la co-élaboration d'outils pédagogiques libres. A travers les témoignages d'acteurs impliqués dans le développement de logiciels libres à destination des communautés éducatives, nous pourrons imaginer ensemble le potentiel de tels outils s’ils étaient appuyés par une communauté de contributeurs et soutenus par les acteurs publics. <center><img src="https://s3.standard.indie.host/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_e3ae2de34902aa73b0920c167fd28a3a.png" width="500px"></center> > https://twitter.com/framaka/status/1332285501697560576?s=20 ## 2- Programme Témoignages des deux intervenants avec rebonds de l'animateur puis échanges avec l'audience. ### Intervenants * **Clément Grennerat** - Lycéen et développeur de [PDF4Teachers](https://pdf4teachers.org/) * **Sébastien Cogez** - Enseignant et développeur de [QCMCam](https://qcmcam.net/) ### Animateur * **Alexis Kauffmann**, enseignant et fondateur de [Framasoft](https://framasoft.org) ## 3- Présent·es > *N'hésitez pas à ajouter votre nom dans la liste ci dessous et participer à la prise de notes des échanges* * Stéphane Croze * Gérald Chatagnon * Hervé Baronnet * Thomas Germain * Benjamin Gentils * Alexis Kauffmann * Clément Grennerat * Sébastien Cogez * Thomas Pimmel * Wanderer * Sylvain Kuntzmann * Vincent Grennerat * Nadia Djebbar * Olivier Boimond * Laure Mayer * Jérôme Cervelle * Stéphane Paillet * Alexandre Vuillermoz (FCPE) * Adrien Joly * Alain Buekenhoudt * Eric Menonville * Delphine Regnard * Julien Bonhomme * Théophraste Longuet ## 4- Prise de notes ### ++Propos introductifs++ * **Benjamin Gentils** - Fée est une association collégiale constituée pendant la crise pour soutenir la communauté éducative. Lorsque le ministère a annoncé vouloir organiser des ["États Généraux du Numérique pour l'Education"](https://etats-generaux-du-numerique.education.gouv.fr/) ; on s'est questionnés sur la place du numérique à l'école et plus particulièrement de la place accordée au libre et aux communs. On a constitué une communauté de personnes ayant un intérêt pour ce sujet et on a organisé ensemble deux journées pour échanger et faire émerger des propositions : un ["séminaire inter-communautés", le 3 novembre 2020](https://pad.faire-ecole.org/EGN_Libre-3novembre#) et une [journée de controverse et mise en pratique le 18 novembre 2020](https://pad.faire-ecole.org/EGN_Libre-18novembre#). Tellement de propositions ont émergé de ces moments que l'on a décidé d'organiser un cycle de webinaire qui pourrait courir toute l'année, un mercredi sur deux, afin de faire communauté autour de ces sujets et partager projets et questionnements. Ce cycle est ++ouvert et c'est aussi le vôtre++ : n'hésitez pas à glisser des propositions (en nous pinguant sur Twitter, Mastodon, par mail, etc...). Une [infolettre](https://framaforms.org/inscription-infolettre-pour-du-libre-et-des-communs-dans-leducation-1605792637) et un groupe [Mobilizon](https://mobilizon.fr/@libres_et_communs_dans_leducation) ont été mis en place pour se tenir au courant des actions. On a dans le même temps [lancé un appel](https://framaforms.org/enseignant-developpeur-enseignante-developpeuse-1605791260) pour identifier des enseignant·es qui ont des compétences de développeurs et faire communauté autour de leurs besoins et enjeux. * **Alexis Kauffmann** : Parmi les [40 propositions](https://s3.fr-par.scw.cloud/edu-prod-bucket/uploads/decidim/attachment/file/522/Synthese_Propositions_Etats_generaux_numeriques_09.pdf) mise en avant par le ministère de l'éducation nationale suite à ces Etats Généraux du Numérique pour l'éducation, on trouve la proposition n°38 : "Encourager l’utilisation de logiciels et de ressources éducatives libres ". C'est une bonne chose, mais pourquoi ne pas aussi **créer** des logiciels libres dans l'Éducation nationale. On parle souvent d'usage et moins de ceux qui créent. ### ++Présentation des intervenants++ * **Clément** : Je suis élève en classe de Première (16 ans) à Calgary (Canada). Je viens de Grenoble et nous sommes installés ici depuis un an. Mes spécialités : Mathématiques, Physiques, SVT. J'avais de l'intérêt pour le NSI (Numérique et Sciences Informatiques) mais les disciplines n'étaient pas disponibles dans mon lycée. J'ai développé [PDF4teachers](https://pdf4teachers.org/) lors du premier confinement. * **Sébastien** : Je suis professeur de mathématiques au collège dans les Pyrénées Orientales, et cela depuis 1996. Je partage beaucoup de mes créations depuis les années 2000 lorsque je suis rentré chez Sésamath pour du partage de ressources. J'ai travaillé un moment avec [Sésamath](https://www.sesamath.net/) notamment sur [Mathsmental](http://mathsmentales.net/) et [QCMCam](https://qcmcam.net/). * **Alexis** : Je suis professeur de Mathématiques au lycée français de Florence. J'ai fondé [Framasoft](https://framasoft.org) dans les années 2000. Ce projet est né comme un projet personnel, partant d'un enseignant isolé. Il y a une vingtaine d'années je cherchais des logiciels utiles gratuits pour l'enseignement. Je me suis rendu compte qu'il y avait des logiciels plus que gratuits : ++libre++. * Pour faire un petit parrallèle, Olivier Calderon -- professeur de Mathématiques également -- au même moment, s'est mis a développer le logiciel de vie scolaire [Pronote](https://fr.wikipedia.org/wiki/Pronote). Quand il a vu que cela prenait de l'ampleur, il ne l'a pas mis en libre et a créé une société privée. C'est aujourd'hui le logiciel de vie scolaire quasi-monopolistique en France. Il s'amusait l'autre jour à dire que toutes les données des élèves sont dessus. Je trouve inquiétant que cela soit entièrement hébergé chez une société privée. Nous avons suivi des chemins différents, mais tous deux sommes partis de projets personnels de nos établissements. ### ++Premiers pas dans l'informatique++ * **Alexis** : Première question : Comment est-ce que vous vous êtes intéressés à l'informatique ? * **Clément** : A l'origine, c'est en créant des plugins de jeux vidéo (notamment sur [Minecraft](https://www.minecraft.net/fr-fr)), avant de découvrir un peu plus la programmation et me lancer l'an dernier dans le développement de PDF4teachers. * **Sébastien** : On m'a offert un "[Commodore 64](https://fr.wikipedia.org/wiki/Commodore_64)" petit, puis j'ai eu un premier ordinateur. J'ai développé une première application d'évaluation. Framasoft permettait d'installer des choses dans les salles informatiques : ce qui m'a insufflé et permis de découvrir l'esprit du libre. Je ne vais pas toujours au bout des choses mais je suis curieux. * **Alexis** : Clément, tu a dis que tu t'es intéressé à la programmation par Minecraft, je trouve que cela est intéressant, intelligent. Qu'en pense ton père ? * **Clément** : Minecraft m'a lancé dans la programmation, c'est très facile de se lancer dans la programmation avec en modifiant des serveurs pour modifier le jeu. * **Vincent** *(père de Clément)* : Sur le côté jeu intelligent ; Clément a eu du temps à passer sur Minecraft, car on lui laissait plus de temps pour ce jeu que d'autres. L'aspect où on construit quelque chose et les logiques mises en oeuvre sont intéressantes sur le plan formatif du jeu. Clément a voulu aller plus loin en construisant ses propres plugins. C'est intéressant de voir que c'est ça qui l'a plongé dans le développement. Je travaille dans l'informatique et j'ai voulu essayer de le sensibiliser à la programmation par d'autres aspects (avec [Arduino](https://fr.wikipedia.org/wiki/Arduino) par exemple), mais ça n'a pas bien marché. Le côté ludique de Minecraft a permis cela. ### ++PDF4teachers++ ![pdf4teachers](https://raw.githubusercontent.com/clementgre/PDF4Teachers/master/images/banner-flat.png) * **Clément** : L'idée de base de PDF4Teachers, c'est de faciliter l'annotation et la correction des copies des étudiants par les professeurs. Il permet de pouvoir réutiliser des annotations déjà utilisées : Quand on entre un commentaire, il rentre dans une liste et on pourra le réutiliser, après. Cela permet une correction plus rapide. Mon père, Vincent, en a eu l'idée et m'a proposé de la développer. Pendant le confinement, j'ai eu le temps de développer, notamment les barèmes de notes. Aujourd'hui, on peut exporter toutes les notes des élèves directement dans un tableur, lorsque l'on a fini les corrections. J'ai aussi développé la fonction qui permet de convertir des images en fichier pdf. * **Vincent** : Ce qu'il y a d'intéressant par rapport au confinement, il y a une première phase de développement qui correspond à mon besoin (comptage pénible à la main par exemple). Mais certains besoins sont, eux, apparus pendant le confinement. C'est notamment le cas du besoin de convertir les images et les intégrer dans des PDF. * **Alexis** : Ca me parle. Je suis encore en 100% distanciel et quand il faut évaluer des élèves dans un document long, parfois on a des photos, des PDF, etc.. tout dans le désordre. Le fait que les élèves puissent photografier leur travail manuscrit et l'envoyer sur une interface qui facilite la correction rend énormément service et facilite le travail des enseignants. A l'étranger on a un outil qui s'appelle [Viatic](https://viatic.net/) (qui permet de scanner les copies du bac). ### QCMCam <center><img src="https://s3.standard.indie.host/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_fd73e919bc5e48a385c6abad78a9f51e.png" width=300px></center><br> * **Sébastien** : [QCMCcam](https://qcmcam.net/) est un logiciel en ligne que j'ai créé pour réaliser des QCM à l'aide d'une webcam (d'où le nom). Cela permet de scanner des "marqueurs" (sorte de QR-Code chacun unique) et recueillir les réponses à un questionnaire en fonction des cartes. <center><img src="https://s3.standard.indie.host/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_e9e040d513db050438bc7c9167f3b806.png" width=140px><br><i>exemple de "marqueurs"</i></center> * Il permet également de faire des récapitulatifs des questions apportées par chacun et à la fin du questionnaire, vous pouvez aussi récupérer les statistiques et les exporter si besoin. Pourquoi c'est né ? Je voulais utiliser quelque chose hors connexion (contrairement à Flickers) et utiliser les webcams nombreuses de mon établissements. Aujourd'hui peu d'enseigants de mon collège l'utilisent mais un collègue l'utilise aussi. Beaucoup de monde utilisent des logiciels libre comme QCMCam mais peu y contribuent. J'ai eu quelques demandes de la part des utilisateurs, par exemple un institueur voulait pouvoir lancer deux QCM en même temps. Il a permis des fonctionnalités et des usages que je n'aurais même pas imaginés. L'avantage de développer sur internet et être ouvert permet donc des retours et un usage plus riche. * **Alexis** : J'ai découvert QCMCam en formation. On a souvent des "questions-flash" en cours de maths : QCMCam est très pratique pour cela. * **Sebastien** : Des IUT m'ont écrit pour demander des "marqueurs" en plus. On peut avoir aujourd'hui jusqu'à 90 marqueurs différents. * **Alexis** : La limite aujourd'hui, c'est qu'il faut que les étudiants aient ces "marqueurs". Si on se débrouillait pour que tous les enseignants soient équipés de marqueurs de bonne qualité, cela pourrait largement booster le fonctionnement de la plateforme. * **Sebastien** : Oui, c'est facile à faire. J'avais fait un exercice ou j'invitais les élèves à créer eux-mêmes les marqueurs. ### ++Logiciels et licences libres++ * **Alexis** : Vous avez, tous les deux fait le choix d'une licence libre pour vos logiciels. Quel choix de licence pour chacun ? Pourquoi ce choix ? * **Clément** : J'utilise la licence [Apache 2.0](https://www.apache.org/licenses/LICENSE-2.0) pour PDF4teachers. J'ai toujours codé dans un esprit de partage de mon code, je le faisais déjà pour Minecraft où je déposais les plugins en open-source sur [GitHub](https://github.com/). Je pense que pour des logiciels gratuits, il n'y a pas besoin de garder le code privé. * **Sébastien** : j'utilise aussi la licence Apache 2.0. J'ai choisi cette licence dans un souci de pérennité pour que le logiciel puisse me "survive". Par ailleurs, j'utilise des bibliothèques libres qui sont elles même libres et demandent d'utiliser la même licence. ### ++A propos de la rétribution++ * **Caroline** : Y a t-il une rétribution minimum tout de même pour une licence libre ? * **Thomas** : Le modèle économique n'est pas basé sur la vente de logiciel * **Alexis** : Vous proposez de faire des dons sur vos sites. Est-ce que vous recevez des dons ? Si oui combien ? A quoi cela sert-il ? * **Clément** : L'argent que j'ai reçu sur Paypal (autour de 15 ou 20€) m'a permis de payer le serveur web. Et je recois 5€/mois via GitHub que je n'ai pas encore utilisés. * **Sébastien** : J'ai 200 utilisateurs par jour environ.La technologie utilisée ne demande par une énorme infrastructure. Donc pour l'instant j'estime que je peux offrir à tout le monde l'hébergement de l'outil. Si ça venait à grossir en utilisateurs, je ne sais pas, je ne souhaite peut être pas. C'est du travail de récupérer des sous pour financer l'infrastructure (*cf.* Wikipédia). L'idée c'est que les gens qui en ont besoin puissent l'installer sur leurs propres serveurs. ### ++Évolutions des fonctions des logiciels++ * **Alexis** : Tu as évoqué un point intéressant : ne pas souhaiter que le logiciel prenne de l'ampleur. Je trouve que c'est une problématique intéressante. On est en présence de "versions 1.0" de logiciels : les projets sont perfectibles en plein de points (localistion, documentation et traduction en plus de langues...). Je trouve les projets plein de potentiel. Pareil pour Clément, le potentiel est là et cela réponds à des besoins. Comment vous voyez l'avenir de ces logiciels ? Quelles améliorations aimeriez vous pouvoir apporter ? * **Clément** : PDF4teachers m'a permis de découvrir javaFX ; qui est un moyen de faire des applications graphiques en Java. PDF4teachers est prometteur et je pense qu'il a un avenir. Comme futures mises à jour, la prochaine version sera une évolution incrémentale qui ne va pas non plus révolutionner le logiciel : correction de bugs, etc... Celle d'après permettra l'ajout d'une fonctionnalité de dessin à la souris et ajout d'image et de logo. * **Vincent** : Sur GitHub il y a des demandes sur la partie évaluation par compétences. C'est un débat, une possibilité de faire évoluer le logiciel. Mais il y a un moment où cela devient une somme de boulot importante. Il y a un moment où l'outil satisfait les besoins de base. Se pose à un moment la question "combien d'énergie met-on là-dedans ?" Je crois profondemment dans le logiciel libre. Faut-il que d'autres personnes s'en emparent un jour ? ### ++Question du passage à échelle++ * **Alexis** : C'est la question du passage à l'échelle. L'éducation nationale, c'est une grosse machine : il y a plus de 800 000 agents et professeurs. Il y a des talents et des moyens (on en a de bons exemples présents aujourd'hui). J'ai vu pas mal de projets comme celui de Sébastien ; qui correspondent à des besoins et y répondent de manière innovante. Mais c'est parfois assez frustrant de voir des projets aussi intéressants vivre et mourir avec leurs créateurs et mourir par manque de soutien. Il y a des "*early adopters*", et ca pourrait aller plus loin si c'était structuré pour faire communauté. Tu a parlé de GitHub, qui est une forge qui permet de proposer des évolutions au code afin que d'autres personnes puissent contribuer, faire avancer le logiciel (avec des "*pull request*", des "*issues*"). On voulait aussi à travers vos témoignages, voir comment soutenir, pas forcément financièrement, mais peut-être avec des décharges ou des choses comme ça. Peut-être qu'un mi-temps pour travailler sur le développement aurait pu vous être utile par exemple ? * **Sebastien** : J'ai bénéficié d'un simili mi-temps grâce au CRDP puis j'ai travaillé pour Sésamath. Travailler sur un mi-temps tout en donnant du temps ailleurs c'est compliqué car je fonctionne par cycle. Je ne sais pas si avec du temps j'aurais développé davantage. Le confinement m'a permis de relancer Mathsmentales et de faire un code plus lisible. C'est une des difficultés du code open source, bien le documenter, coder clair pour que d'autres puissent le reprendre. * **Alexis** : Pronote c'est 10 millions de chiffre d'affaire qui proviennent tous des établissements scolaires sous forme de licence. C'est un logiciel métier qui aurait pu être développé en interne, par l'éducation nationale. Mais certains émettent des doutes sur la capacité de l'Éducation Nationale à le faire. Il peut y avoir des moyens financiers, mais cela peut être du temps de travail, de la mutualisation, etc... De nombreuses personnes travaillent sur des projets passionnants où il manque une capacité de "passage à l'échelle". C'est dommage tous ces projet qui restent au niveau 1.0. * **Sébastien** : Oui, je pense aussi que ça pourrais passer par plus d'échanges : par exemple si on utilisait plus les Tiers-Lieux et qu'on rencontrait plus souvent nos usagers. Ce qui met des coups de mou, c'est l'isolement. Pendant les AG de Sésamath, voir les gens avec qui on travaille permet des échanges ; ça donne plus envie d'avancer. * **Vincent** : Les personnes que j'ai vu développer du libre et aller loin, il faudrait qu'il y ait en effet des décharges de temps. Je suis frustré en tant qu'enseignant dans le supérieur, de ne pas pouvoir être ingérieur à mi-temps pour travailler la dessus. Il y a besoin de choses comme ça pour que le logiciel libre puisse se développer davantage dans l'éducation. * **Alexis** : Il faut aussi faire en sorte que vous, développeurs, puissiez rencontrer vos utilisateurs. Ca existe de temps en temps avec les DANE (délégation académique au numérique éducatif), mais il n'y a rien de régulier, de structuré. Est-ce que vous avez eu, par exemple, des contacts avec les institutions dans ce sens ? * **Clément** : Je n'ai eu aucun contact avec l'Éducation nationale, sauf une équipe qui m'a contacté pour ajouter mon logiciel dans sa base de ressources. * **Alexis** : C'est déjà ça. Mais en effet ça doit aller plus loin. Très souvent, on ne connaît pas les auteurs des grands logiciels libres ; c'était intéressant de vous avoir "en vrai" ici. Ce serait intéressant d'avoir des témoignages de créateurs et créatrices. Au-delà de réclamer des moyens, il y a un enjeu de faire communauté de se rencontrer. C'est clairement ce qui a boosté Framasoft et c'est primordial de se sentir soutenu pour avancer. * **Benjamin** : C'est quelque chose où on pourrait aller plus loin en effet ! Il faut aussi que l'on mette en avant des femmes développeuses ! C'est une très bonne idée sur l'aspect rencontre créateurs-contributeurs. ## 5- Comentaires du chat * **Nadia Djebbar** : Sébastien, ça sera pas mal de présenter ton application au congrès du [Clic 2021](https://clic2021.com) pour les évaluations formatives et pour faire le point en ce qui concerne la classe inversée. * **Delphine Regnart** : et est-ce que le libre est plus [RGAA](https://references.modernisation.gouv.fr/rgaa-accessibilite/) (Référentiel Général d'Accessibilité pour les Administrations) que le propriétaire ? * Petit partage, car il faut peut-etre aussi parler de l'influence des GAFAM dans l'éducation : http://www.buekenhoudt.be/images/image_novembre_2020/toute_ducation_libre.png * [Mixité dans les métiers du numérique](https://www.fun-mooc.fr/courses/course-v1:MinesTelecom+04028+session04/about), un mooc sur FUN pour bien aborder le sujet de la sous représentation des femmes dans ces métiers... ou de la sureprésentation qu'en ont les hommes. ## 6- Revoir la vidéo <center><iframe width="560" height="315" sandbox="allow-same-origin allow-scripts allow-popups" src="https://videos.lescommuns.org/videos/embed/649f5e0a-9375-4690-89e8-ba33b1097782" frameborder="0" allowfullscreen></iframe></center> > *url peertube : https://videos.lescommuns.org/videos/watch/649f5e0a-9375-4690-89e8-ba33b1097782* ## 7- Ressources * [Liste de logiciels libres pour l'éducation](https://wiki.faire-ecole.org/wiki/Logiciel_libre_et_num%C3%A9rique_%C3%A9ducatif) * [Tutos QCMCam](https://www.youtube.com/playlist?list=PLY0c0egMElYOuip9op8_805Iwl7TtEVae) * [Tuto PDF4Teachers](https://youtube.com/watch?v=kkM_iUJVH-o) * [Historique de Framasoft](https://www.lemonde.fr/pixels/article/2019/12/27/chez-framasoft-des-chatons-pour-sortir-des-gafa_6024230_4408996.html) * https://framinetest.org/fr/ * Je partage cette vidéo qui montre la communauté autour du libre éducatif il y a quelques années avec OLPC France : https://www.dailymotion.com/video/xct0lp --- Ce document est régi par les termes juridiques de la [licence Creative Commons BY-SA 4.0 ](http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/) <center> <img src="https://mirrors.creativecommons.org/presskit/buttons/88x31/png/by-sa.png" width="250px"> *[DANE]: Direction Académique au Numérique Éducatif *[plugins]: En informatique, un plugin est un paquet qui complète un logiciel hôte pour lui apporter de nouvelles fonctionnalités. *[CRDP]: Centre Régional de Documentation Pédagogique *[javaFX]: JavaFX est un framework et une bibliothèque d'interface utilisateur issue du projet OpenJFX, qui permet aux développeurs Java de créer une interface graphique pour des applications de bureau, des applications internet riches et des applications smartphones et tablettes tactiles.