371 views
###### tags: `séminaire` `lorraine` `éduquer au dehors` `parc régional` :::warning Ce document est contributif. Pour l'éditer vous pouvez passer en mode édition : **<i class="fa fa-edit fa-fw"></i>**/**<i class="fa fa-columns fa-fw"></i>**. Si vous n'êtes pas à l'aise avec la syntaxe markdown, ce [tutoriel](https://pad.faire-ecole.org) est à votre disposition. ::: # [Séminaire eduquer au dehors] Conférence de Moïna Fauchier Delavigne ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_51c534c124038d6d8400d82668c77359.png) :::success **Sommaire** : [TOC] ::: ## 1 - Avant Propos Ce document de prise de notes collective régi par les termes de la licence juridique [CC-BY-SA 4.0](https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/) - soutien la documentation du séminaire Eduquer au Dehors organisé par le Parc Régional Naturel de Lorraine et LorEEN :::info ++**Liens utiles :**++ * [**Retour vers le sommaire du séminaire**](https://pad.faire-ecole.org/s/EduquerAuDehorsLorraine) ::: ## 2 - Présentation Comment soutenir le développement de l’éducation dehors en Lorraine, dès le plus jeune âge ? Comment s’inspirer des actions et partenariats menés dans les territoires par des collectivités, des enseignants, des responsables de l’éducation nationale et des acteurs de la société civile ? Ancienne journaliste au Monde, où elle traitait notamment des questions d'éducation et parentalité, Moïna Fauchier Delavigne est autrice de « L’Enfant dans la nature » et « Emmenez les enfants dehors ! ». Elle a lancé l'action citoyenne "classe dehors" en 2021, avec l'association La Fabrique des communs pédagogiques et plaide pour remettre la nature au cœur de l’éducation. ## 3 - Intervenante * Moïna Fauchier Delavigne - journalistre et contributrice de la [Fabrique des Communs Pédagogiques](http://fabpeda.org/) - moina.fd@fabpeda.org ## 4 - Prise de notes ++**Introduction**++ * Je suis journaliste, mère de deux jeunes enfants. J’habite en ville et aime passer du temps dehors. * J’ai découvert ce sujet par un documentaire radio sur les écoles en forêt en 2017, «L’école des bois». Ca semblait tout à coup évident. Pourquoi garde-t-on les jeunes enfants dedans, assis, toute la journée. Pourquoi les maternelles ne se passeraient pas plutôt dehors ? Depuis, j’ai commencé à écrire sur ce sujet. Des écoles en forêt et plus largement de cette éducation par la nature et du besoin de nature. * Une série d’articles et 2 livres plus tard, je me suis engagée de plus en plus pour soutenir le développement de cette pratique d’éduquer au dehors - dans et par la nature - en France. * Via plusieurs actions dans des associations et un travail de plaidoyer et tribunes. * Puis l’an dernier nous avons lancé avec de nombreuses associations et collectifs l’action citoyenne [classe dehors](https://classe-dehors.org/) pour faciliter la pratique de la classe dehors au sein de l'école publique, de la maternelle à l'université. ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_072e0af86bf709804c43d1aa7aeed7af.png) *Classe-dehors.org* ++**Coupure nature**++ * Sortir avec ses élèves régulièrement n’est pas habituel en France. L’école ressemble plus à cette photo qu’aux images du Danemark. * Pourtant les enfants en France aussi auraient besoin du dehors. * Dans l’école et hors de l’école, les enfants vivent désormais dedans. * Beaucoup n’osent plus mettre un pied dans l’herbe. ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_b72b661f9f0fc476b20844b5d5d2f190.png) * Avec des effets catastrophiques sur le bien être, la santé physique et psychique des enfants. on connait les conséquences de la sédentarité et quasi tous les enfants sont touchés. * En parallèle, la recherche sur les bénéfices d’un contact régulier avec la nature, notamment dans l’éducation se développe. ++**Définir la classe dehors**++ * Faire classe dehors = mener des temps réguliers d’apprentissage dans un espace de nature de proximité (dans l’enceinte de l’école ou en dehors), de manière interdisciplinaire et en travaillant l’ensemble des domaines d’apprentissage de l’école. C’est possible à tous les âges ! * En France, cela se pratique plus souvent en maternelle et en élémentaire. Cela semble plus acceptable et c’est aussi plus simple logistiquement, avec un enseignant en charge d’une classe. Mais cela est possible à tous les niveaux. (webinaire 2d degré) * La définition est variable selon les acteurs. * Elle s’inspire d’une double filiation. L'éducation nouvelle et les pédagogies actives. Que ce soit Freinet, Montessori, Reggio Emilia… qui ont en commun de donner une place importante à la relation à la nature. * Citation de Maria Montessori sur l'éveil de la sensibilité. Les enfants qui ne vont pas dehors passe à côté de cela : ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_552b1c017bec84032ae27ab6b2dcff29.png) S'interroger sur la prise de risques, l'utilisation d'outils et le banc escaladé : ![](https://)![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_9e61a08b04e069c86d08315402ea4804.png) ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_16992b2d0f14f6c29058490182262c4c.png) * Les 7 principes clés de la pédagogie par la nature selon [Réseau Pédagogie Par La Nature](https://www.reseau-pedagogie-nature.org/). Forme d'écoles en forêts à la française. * Jeu libre * Un lieu naturel inspirant * Les participants au cœur des pratiques * La présence de l’adulte * La récurrence et le temps long * La prise de risque mesurée * Le processus pas le résultat ++**Une pratique qui se développe en France**++ * La pratique commence à se développer aussi en France. Plus massivement depuis la crise sanitaire qui a fait ressortir un besoin d'aller dehors après les confinements. * Il y a une douzaine d’années, une enseignante comme Crystèle Ferjou dans les Deux-Sèvres, à Pompaire, a commencé à emmener sa classe de maternelle chaque jeudi matin. Inspirée des écoles en forêt. Pour les enfants de sa classe, en particulier ceux qui ont du mal avec les contraintes inhérentes à la salle de classe. Le problème de l'intérieur est autant un problème de ville que de milieu rural et c'est pour ça que Crystèle l'a fait en milieu rural. La classe dehors participe d'une école inclusive ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_86a182ad911b61583fc8c3b05dd16454.png) ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_f235f8b2a793cb856222af09502d2c7a.png) ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_9cc1e6da49f6ba0353074eff79222977.png) ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_b1a20a016761df4e91c2e01449bd926c.png) * **Classe dehors à Pompaire (79)** * Depuis, d’autres enseignants se lancent. Et encore plus depuis le début de la pandémie de Covid. En milieu rural et en ville, dans les squares, dans les parcs, un peu partout en France. A Laval, Paris, Beauvais (diapo dans un bois à côté d'une école en REP). * La classe dehors, on en parle de plus en plus. La pratique gagne en visibilité et légitimité. Cela devient plus acceptable. En particulier depuis le Covid. ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_c497316fc48491d0f22537eabb87ed89.png) *[Cartographie participative de la classse dehors en France](https://classe-dehors.org/Place) pour mettre en visibilité les praticiens et faciliter les mises en relation de proximité*. * Le courrier de Jean-Michel Blanquer d'avril 2020 est un pas franchi, que ce soit reconnu officiellement, ça légitime cette pratique et sur le plan sanitaire et sur le plan éducatif. Aller dehors, ce n'est pas perdre son temps ! ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_e5511520266a8ab121ba7747dd41c367.png) * Des ressources sont créées, par exemple par le réseau Canopé qui a publié un[ kit en ligne et un magistère](https://www.reseau-canope.fr/service/la-classe-dehors.html) pour le primaire. ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_135e6991b40fa9d8875ca293b8439779.png) * Les médias grand public et spécialisés l’évoquent. ELLE, France 2, TV5, France 3, Le Monde, Libération ont couvert la classe dehors ces derniers mois. ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_fbe242fbf31afdfe34a0fa203c59f7b0.png) * La [gazette des communes ](https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6843598475255525377/)aussi. Avec un dossier très riche sur les nombreuses possibilités d'action des collectivités. ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_0dc629d381f7b8b7338fe29c918f6c2b.png) ++**Comment lever ces freins ?**++ * En 2021, une réunion informelle d'acteurs Graine Poitou-Charentes, L'Enfant dans la Nature, le Réseau Canopé, l'AGEEM et la Fabrique des Communs Pédagogiques co-organisent une série de webinaires pour répondre aux questions que se pose un enseignant qui souhaite se lancer dans la classe dehors. ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_784f3b796aad4ea9c66608370f6af716.png) *[Foire Aux Questions : se lancer dans la classe dehors](https://wiki.faire-ecole.org/wiki/Foire_Aux_Questions_:_se_lancer_dans_la_classe_dehors)* * Exemples : ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_d414aedd616c2e695fb32cebcd160da5.png) * Exemple 1 : [autorisations nécessaires ?](https://nuage.faire-ecole.org/s/XkrJrYAPXkbLMbA). Première question quand on se dit qu'on a le droit. Les enseignants vont demander l'autorisation avant de se lancer, le fait de sortir pendant un temps scolaire dans un espace de proximité fait partie de la liberté pédagogique des enseignants et ils n'ont pas à demander l'autorisation à l'inspection. Souvent c'est quand même fait, on veut se protéger. ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_b3d2e04242dffe5ef1ff960d89ee1b34.png) * Exemple 2 :[ que dire aux parents](https://nuage.faire-ecole.org/s/4ceEpFKQJ3TAkW3) ? Parfois, craintes des parents, pensent que ca peut être dangereux, que c'est une perte de temps vis-à-vis du programme. Comment gérer ? Commencer par en parler avec les parents, dans l'immense majorité des cas, cela suffit à convaincre de se lancer, ensuite les parents peuvent accompagner. Les enfants qui aiment cette pratique en deviennent aussi les ambassadeurs. Enjeu de sensibilisation des parents qui passent par l'échange, la pratique n'étant pas encore répandu, les parents l'ayant peu fait, il convient de partager cette pratique, aborder ce que ca apporte aux enfants, les liens avec les programmes. **L'engagement des inspections, un levier pour la classe dehors**. * Souvent le frein principal ressenti est la hiérarchie. Encore hier soir lors du débat, il y avait plusieurs témoignages d'enseignants qui exprimaient ne pas être pris au sérieux quand on sort… * Les enseignants ne se sentent pas légitimes à mettre ça en œuvre, en tout cas pas seuls. Ils ont l’impression de prendre beaucoup de risques, sans être assurés d’avoir le soutien de la hiérarchie en cas de problème. Certains sortent même, discrètement. * Pourtant, les formations se multiplient dans les INSPE, dans des plans académiques de formation, dans des associations qui forment les éducateurs à travailler avec des enseignants ou directement des enseignants. * A Allonnes, banlieue du Mans (Pays de la Loire), dans une cité éducative, la hiérarchie soutient la démarche et a même initié un mouvement. En deux ans, grâce à un financement dans le cadre de la cité éducative, plus de 50 enseignants ont commencé à faire classe dehors régulièrement de la petite section au CM2 en partenariat avec le Graine Pays de Loire et 5 associations locales. Il s’agissait d’utiliser l'environnement naturel pour les apprentissages et favoriser le bien-être. Le projet a commencé par une phase de sensibilisation des enseignants puis une formation a été proposée, quelques séances accompagnées et des temps d’échange de pratique. L'investissement s'est élevé à 30 000 euros en première annnée, 20 000 euros en deuxième année pour 51 classes engagées. * Cela montre qu'**il est possible de faire classe dehors dans des cités éducatives, dans des espaces où il y a n'a pas une nature luxuriante, mais des espaces de nature de proximité**.$ * Un article sera publié sur le blog.fabpeda.org à ce sujet en mai 2022 * A peu près au même moment que le projet d'Allonnes, un autre exemple significatif à Lyon de partenariat qui a permis la mise en place particulièrement efficace d’un module de formation continue « faire classe dehors ». Au départ, 7 associations locales qui montent un collectif. Elles suivent une formation de formateurs de 3 jours avec le GRAINE bourgogne franche comté puis décident de monter une formation pour les enseignants. **Ces 7 associations ont travaillé ensemble, dès la conception, en lien avec le Grand Lyon et l’académie de Lyon (pour que ça corresponde aussi aux attentes de l’EN). Grâce à un financement de la métropole, le module a été construit puis intégré dans le plan académique de formation (PAF)** avec le soutien actif de la conseillère pédagogique Yvette Lathuillère. A l’annonce du lancement de ce module, 12 circonscriptions du Grand Lyon l’ont inscrit à leur plan de formation ! **300 enseignants inscrits au lieu des 50 escomptés**. * **Parfois, certains disent les enseignants n'ont pas envie, alors que c'est faux, si on leur donne les moyens de le faire, ça devient possible**. ++**La classe dehors vue de Grande-Bretagne**++ * 15 000 enseignants formés en 25 ans. Forest school leader. L'Apprentissage dehors lié à la notion d’enseignement créatif : « Pour que les enfants apprennent aussi à penser de façon créative. » * L’Ecosse a intégré dès 2010 l’apprentissage dehors au programme officiel, pour les enfants de 3 à 18 ans. **L’importance d’éduquer dans la nature et par la nature, et ce jusqu’à 18 ans est reconnue. Et des formations sont mises en place pour soutenir les enseignants.** * Voir «[Le programme pour l’excellence à travers l’apprentissage dehors](https://education.gov.scot/Documents/cfe-through-outdoor-learning.pdf)» 2010, Ecosse * L'Irlande également pionnière sur le sujet.« Toutes les écoles doivent créer des opportunités d’apprentissage dehors de façon fréquente », via des activités diversifiées et libres. Et les activités en nature ne sont pas seulement vues comme des occasions de développer des compétences complémentaires mais des opportunités pour acquérir aussi des sujets enseignés à l’école. ++**Grandir dehors**++ * Eduquer dehors, c’est souvent faire classe dehors mais pas que. Il existe aussi des projets qui mêlent les temps scolaires et périscolaires. * C’est par exemple ce que met en place une communauté de communes dans le Gers. Rôle important de la commune pour le lien avec la restauration scolaire, avec le périscolaire, les services espaces verts et donc créer un cadre favorable à la classe dehors en coordonant les acteurs. Programme local « grandir dehors ». Classes dehors, accueil de loisirs dehors, relai petite enfanc dehors… depuis un peu plus d’un an avec notamment une charte mise en place avec l’EN, la CAF, la DRAJES. * La classe dehors, ce n'est pas que le ministère, ce sont aussi les communes, pour faciliter l'accès aux espaces, mobiliser les services, faire lien entre temps scolaire, périscolaire et extra-scolaire. * Voir la documentation du webinaire [que peuvent les villes pour la classe dehors 1/2](https://pad.faire-ecole.org/s/webinaire-villes) et [que peuvent les villes pour la classe dehors 2/2.](https://pad.faire-ecole.org/s/webinaire-villes-2) organisé par la coalition classe-dehors.org notamment le témoignage d’un conseiller municipal d’une petite commune en Alsace qui a mis en contact un enseignant et un propriétaire de forêt et apporté un petit financement pour des toilettes sèches. A lire également, le témoignage d’un ancien adjoint d’une commune proche de Saint-Nazaire, pour un projet de rénovation participative du pôle enfance avec un budget limité. Le résultat n'est pas du tout ce qu'il aurait réalisé a priori (mettre le lien). ++**Questions - Réponses**++ **Y-a-t-il des projets niveau collège et lycée ?** * Voir la [documentation du webinaire de la coalition classe dehors sur la classe dehors dans le secondaire](https://pad.faire-ecole.org/s/webinaire_classe_dehors-2nd-degr%C3%A9), ça se fait au collège, au lycée, dans l'enseignement supérieur. Une des choses qui se mettent en place, pour avoir plus d'une heure, c'est de mener des projets pluridisciplinaires, avec le prof doc, d'eps, d'arts plastiques... ou voir avec l'école lors des trous dans les agendas, il y a la question des programmes mais aussi de l'organisation du temps. ça se fait à Saint-Denis comme dans les Landes. A Poitiers aussi, mais c'est vrai que c'est moins développé en France qu'ailleurs. Au Canada, il y a même un guide pour la classe dehors à l'université ! **Infrastructures nécessaires en fonction des âges ? Milieu naturel pur et dur ? Ou travail sur table ?** * Les enfants ne passent pas toute la semaine, toute la journée dehors. C'est 1/2 à 1 journée par semaine souvent, on remobilise le dehors à l'intérieur. Exemple : séance de français (noter des mots et sensations puis rentrer et écrire des haïkus à l'intérieur), promenades mathématiques, mesures dehors, comparaisons. Donc pas vraiment d'infrastructures nécessaires surtout quand c'est régulier mais pas toute la semaine. Contre exemple à Rochefort, une enseignante fait classe dehors tous les matins, et là elle a un petit espace aménagé car comme elle y passe beaucoup de temps, cela devient nécessaire. Dehors, c'est aussi une possibilité pour mettre le corps en mouvement, c'est dommage de recréer l'espace classe, il faut s'approprier les possibilités du dehors. Voir à ce propos le livre Dehors ! [Ces milieux qui nous trans-forment](https://www.editions-harmattan.fr/livre-dehors_ces_milieux_qui_nous_transforment_dominique_cottereau-9782343113609-52711.html) de Dominique Cottereau. **Sortir avec les élèves toutes les semaines n'est-il pas risqué pour le respect du milieu naturel ?** * C'est un vrai sujet, si beaucoup d'enfants vont régulièrement sur un lieu. Du côté du Réseau de Pédagogie par la Nature, il y a tout un volet sur la préservation du milieu. Equilibre entre respect de la nature et y être. **Impact de la classe dehors sur la sensibilisation des enfants aux enjeux environnementaux d'une manière large (changement climatique, mobilité, eau)** * Sur les apprentissages, des études qui montrent l'intérêt d'apprendre dehors sur la mémorisation, les capacités d'attention ([Kaplan, USA](https://www.sageglass.com/fr/visionary-insights/theorie-restauration-attention-nature-performances-cognitives)) et sur les élèves avec des troubles de l'attention. * Sur les enjeux de sensibilisation, beaucoup d'ONG de défense de l'environnement créent des ressources pédagogiques pour relier les enjeux. **Accompagnateurs nature, financièrement, comment on se fait financer l'accompagnement ? Appels à projets, outil pour faciliter le remplissage des dossiers, identifier les financements ?** * On pourrait partager des ateliers, des espaces, **s'appuyer sur des dispositifs à réadapter à l'école du dehors**. On a aujourd'hui soit des programmes régionaux, soit étatiques. On est pas sur des notions de passer du temps dehors et expérimenter la nature. Les enseignants pourront sortir dans les espaces naturels sans besoin d'éducatif, ce serait super. * Il y aura cette après-midi, la fondation Terra Symbiosis. Et on l'évoquera lors de la Table-Ronde dédiée aux dispositifs. Les cités éducatives, les ères éducatives avec l'OFB. Du côté des fondations, c'est un sujet davantage pris en compte, c'est à mi-chemin entre enjeux éducation, santé, environnement, c'était un angle mort. Les formations doivent être financées! **Je suis enseignant, avez vous connaissance de projets qui n'ont pas pu voir le jour du fait des parents ?** * Oui, j'en ai entendu parlé, il y a 10 ans, avec une prof qui venait d'arriver dans un établissement. La personne qui m'en a parlé m'a recommandé de commencer peut-être dans une école où on est installé, on connait les parents, dans une posture humble. ## 5 - Ressources * Le [site web collaboratif Classe dehors](www.classe-dehors.org) (avec une cartographie participative, des ressources partagées, un agenda, etc) * Infolettre la clase dehors * La [Cartographie de la classe dehors](https://classe-dehors.org/Place) * La [Foire Aux Questions](https://classe-dehors.org/Page/faq/show) avant de se lancer classe dehors (fiches + documents partagés) * Livre - « [L’enfant dans la nature ](https://www.lalibrairie.com/livres/l-enfant-dans-la-nature--pour-une-revolution-verte-de-l-education_0-5943655_9782213712161.html)», Matthieu Chéreau et Moïna Fauchier Delavigne, Fayard 2019 * Livre - « [Emmenez les enfants dehors](https://www.leslibraires.fr/livre/17002445-emmenez-les-enfants-dehors-comment-la-nature--crystele-ferjou-robert-laffont) », Crystèle Ferjou avec Moïna Fauchier Delavigne, Robert Laffont 2020 * Kit Classe-Dehors, [Réseau Canopé ](https://www.reseau-canope.fr/actualites/actualite/prenez-appui-sur-notre-nouveau-kit-pour-faire-classe-dehors.html) * Documentation webinaire [que peuvent les villes pour la classe dehors 1/2](https://pad.faire-ecole.org/s/webinaire-villes) et [que peuvent les villes pour la classe dehors 2/2.](https://pad.faire-ecole.org/s/webinaire-villes-2) * [Programme pour l’excellence à travers l’apprentissage dehors](https://education.gov.scot/Documents/cfe-through-outdoor-learning.pdf), 2010, Ecosse * [Documentation du webinaire de la coalition classe dehors sur la classe dehors dans le secondaire](https://pad.faire-ecole.org/s/webinaire_classe_dehors-2nd-degr%C3%A9) --- Ce document est régi par les termes juridiques de la [licence Creative Commons BY-SA 4.0 ](http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/) <center> <img src="https://mirrors.creativecommons.org/presskit/buttons/88x31/png/by-sa.png" width="250px">