165 views
 owned this note
###### tags: `séminaire` `lorraine` `éduquer au dehors` `parc régional` :::warning Ce document est contributif. Pour l'éditer vous pouvez passer en mode édition : **<i class="fa fa-edit fa-fw"></i>**/**<i class="fa fa-columns fa-fw"></i>**. Si vous n'êtes pas à l'aise avec la syntaxe markdown, ce [tutoriel](https://pad.faire-ecole.org) est à votre disposition. ::: # [Séminaire eduquer au dehors] Témoignages ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_51c534c124038d6d8400d82668c77359.png) :::success **Sommaire** : [TOC] ::: ## 1 - Avant Propos Ce document de prise de notes collective régi par les termes de la licence juridique [CC-BY-SA 4.0](https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/) - soutien la documentation du séminaire Eduquer au Dehors organisé par le Parc Régional Naturel de Lorraine et Laureen :::info ++**Liens utiles :**++ * [**Retour vers le sommaire du séminaire**](https://pad.faire-ecole.org/s/EduquerAuDehorsLorraine) ::: ## 2 - Présentation Ce temps propose des témoignages de praticiens de l'éduquer au dehors : enseignante, conseillère pédagogique et éducateur à l'environnement. ## 3 - Intervenants * ++**Fanny ROBILLOT**++ – Enseignante école de Leyr (54 – située entre Nomeny et Nancy). * ++**Céline BAEY-MAILLARD**++ - Conseillère Pédagogique Circonscription de Metz Nord. * ++**Hugues VARACHAUD**++ - CPN Coquelicots, Hauts-de-Vallières, Metz. ## 4 - Prise de notes ### Fanny Robillot - enseignante CE1-CE2 :::success **Récupérer diaporama** ::: ++**Présentation**++ * Honorée et très contente de faire partie de cette réunion des partenaires éducatifs tant attendue prêts depuis longtemps à développer l’école dehors, remerciements organisateurs et hiérarchie. * Professeure des écoles depuis 20 ans, pratique de l’école dehors depuis le début de ma carrière, avec un accroissement important au niveau de la fréquence et du type d’activité. * Militante associative issue de l'éducation populaire très jeune, j'ai rejoint le mouvement éducation à l'environnement un peu plus tard, bagage qui m’a permis d’avoir envie et d’être plus à l’aise. * Basée à Leyr, commune milieu rural depuis 6 ans, CE1-CE2. * Intégration de l’école dehors dans le projet d’école 2019 (apprendre dehors, lieu d’apprentissage, sujet d’apprentissage), accompagnement de l’équipe de circonscription de Pompey avant covid, pour l’instant suspendu, mais maintien dans l’école des actions. * Notre école est proche de la mairie et elle nous a accordé un jardin juste à côté de l'école il y a 4 ans. ++**Introduction**++ * Des tas de choses à dire, mais 15 minutes, c’est trop court. Pourquoi je le fais, j’aurai pas le temps, tous les freins qui nous retiennent de sortir, j’aurai pas le temps non plus, que la pédagogie de l’école dehors s’inscrit dans une réflexion qui va au-delà, les différences et complémentarités entre dehors, lieu d’apprentissage, dedans, sujet d’apprentissage, pas le temps. Ici comme dans ma classe on court après le temps, où l’on se sent soumis au temps et c’est pourquoi on s’empêche des tas de choses comme de sortir. Alors qu’on a le droit de le prendre. Il faudra qu’on le prenne, il faudra qu’on nous le donne. Il faudra tout mettre sur la table pour construire solidement ensemble le développement de l’école dehors. **++Présentation d’une quinzaine de photos de situations scolaires dehors répondant aux programmes de l’Education Nationale ou illustrant des points que je ne pourrai pas évoquer**++ Série de photos * Montrer situation de travail à l’extérieur. * Dans le jardin. Ils font de l’anglais, potager, dessin… * Une conteuse, spectacle dehors. * Dehors. on sort nos affaires. Les autres ont sorti leur plan de travail, en autonomie. * Temps régulier surtout en juin et septembre où les salles de classe sont très chaudes du fait de la succession des vagues de chaleur. * Dehors aussi attentifs voir plus que dedans. * Land art. * On a construit un four avec une potière. * On cible nos projets d’école sur l’extérieur. * Séance de physique. Flotte coule. Faire flotter des cailloux… * On fait entrer aussi les gens dans l’école. Pratique issue de l'éducation populaire : les autres savent plein de choses et c'est dommage de s'en passer, là c'est un papi d'élève lors de la semaine du goût. On a fait le meilleur repas du monde pour beaucoup d’élèves. Chapatis au coin du feu. Avec herbes aromatiques du potager. * Projet sur la terre. Enfants maquillés avec terre. Affichage des portraits de tous les enfants. * Trier le vivant, le minéral, * Travail sur le monument au mort, questionner le temps, * Les enfants qui sont allés observer le camion benne qui vient chercher le tri, * Séance sur le plan du jardin, * Onstallation de parcours sportifs en creusant des trous, dans la cour, on emmène du matériel pour travailler dans un champ, * Des maths avec des cailloux, une feuille et des bâtons. Pour vous montrer qu'on peut suivre le programme et faire plein d'autres choses. ++**Expérience dehors - situation de vécu de groupe : les abeilles et le hors contrôle ou comment l’expérience du dehors ouvre sur des opportunités inattendues et extraordinaires ?**++ - Hors contrôle : c’est quoi ? En opposition au contrôle dans la classe, des corps, de l’attention, du temps… Perte de temps, un des freins majeurs de la sortie scolaire, l’inverse du capitalisme de l’instruction, un autre rapport au temps. Des corps en mouvement. Des esprits attirés, attisés par ce qui entoure. L’inverse du tout sécuritaire, comme si contrôle = sécurité, mais place-t-on les enfants en sécurité affective quand pendant 6 h on place des enfants dans un milieu qui les angoisse ? Dehors, on a l'impression de ne rien contrôler quand on n'a pas l'habitude et qu'on n'a pas le bagage. C'est pour cela qu'il est dur de franchir le pas. Quand on l'a franchi on ne peut plus s'en passer. Un jour, on part parler des abeilles avec les élèves. On leur propose de travailler sur ce sujet, ce qu'ils acceptent. Je fais le lien avec une vidéo d'une planche d'envol d'une ruche où des dizaines d'abeilles entrent et sortent. ça intérêsse les élèves de regarder ces aller-retour pendant trois minutes. Avez vous des questions ? On fait une liste de questions et on part à la recherche des abeilles voir d'où elles viennent, ce qu'elles font, on se donne un itinéraire. On sort, on fait le tour de la mairie, on passse le jardin, on passe devant une maison, puis une seconde maison avec des fleurs et une dame. Je vais voir cette dame et on va lui parler avec les élèves, on lui explique ce qu'on fait, cette dame nous regarde bizaremment, descend de son balcon et nous dit j'ai des abeilles, j'ai même des ruches, si vous voulez je vous emène. Elle nous invite à rentrer, passer la porte de sa maison, traverser le garage, arriver dans le jardin, avec des arbres, des mares, des ruches. Cette dame a eu envie de nous accueillir. Son mari nous voit débarquer. On s'est installé sur un petit pont car leur jardin était coupé par **Le molney**, le cours d'eau du village, tous les enfants sont très contents. Le mari nous installe ensuite sur une butte, va chercher son matériel d'apiculteur, nous explique tout. On se dit qu'on va passer un super moment. Ce genre d'expérience, c'est un support de mémoire. Je l'ai ressenti, c'est pas scientifique, mais on dit qu'aller dehors c'est un vrai support de mémoire, le A4 papier tous les jours pourrait être trop rituel. On se rappelle tous de ce moment. Quand on est reparti, ce monsieur nous a proposé de revenir pour qu'il nous explique autre chose de son jardin. Aller dehors, c'est du patrimoine naturel mais c'est aussi du patrimoine humain. Voilà pour ma première expérience. ++**Expérience dehors 2 - situation de vécu individuel d’un élève : Lucas, un élève « atypique » qui n’entre pas dans le moule attendu et qui en souffre**++ * Permettre de devenir élève, de faire du lien entre la classe et la vie, mettre du sens, faire résonnance avec le vécu familial. * Permettre de faire confiance à l’enseignant, cet adulte au rôle si différent des parents dans la classe. * Réactiver la mémoire pendant le vécu personnel de l’enfant par la possibilité de se retrouver face à la même situation vécue sur le temps scolaire dehors, à la différence de la classe qu’on pourrait considérer comme un laboratoire d’apprentissages, un lieu hors du réel, plus ou moins facile d’accès selon les profils et les vécus des élèves. * Plus individuel. Un élève atypique, qu'on va appeler Lucas, autrement dit un élève qui ne rentre pas dans le moule. Mais dehors, il ne rentrait pas non plus. Lucas. Quand on va dehors on a un cahier, les cahiers de dehors. On peut écrire dedans, on peut dessiner ou pas. Il y a deux semaines, on se met à travailler sur les traces du printemps. Je prépare la sortie, on va aller dans différents lieux du village, c'est là qu'on voit des plantes qui arrivent, sans que l'être humain ne soit intervenu. Pourquoi sont elles arrivées là ? On s'arrête juste après le portail de l'école, place de la mairie, ils regardent, et ils observent des petites plantes entre deux dalles, décrivent, nomment, réfléchissent, se posent des questions. Lucas, ne supporte pas être a l'intérieur. Il est arrivé en sachant à peine lire, je ne porte pas la faute sur les collègues, il ne trouvait pas de sens. Son écriture, il n'y a rien de lié. **(slide dessin avec 5 mots écrits par un adulte)**. Lucas court tout le temps, s'appuie, fait des petits sauts en classe. Le travail lui est insupportable, il a du mal à parler, à se concentrer. Pour lui, la classe n'est pas un truc réel, pas ordinaire, lui est dans une famille souvent dehors. La classe n'est pas toujours un espace adapté au besoin de l'enfant. Je passe devant Lucas, et je vais vous montrer ce qu'il a fait. C'était une séance l'an dernier, il ne faisait rien à certaines séances, et la page suivante, il ya deux semaines, c'est le seul élève de la classe qui a écrit, tous les autres ont dessiné, lui a passé son temps à écrire. A l'intérieur c'est pas pareil, il n'a pas envie d'écrire, dehors il ne veut pas dessiner. Toute la première page, tout est écrit. Il a fait un petit dessin pour me faire plaisir car je lui avais proposé mais a continué ensuite à écrire tout l'après-midi. L'extérieur a donné du sens à son rôle d'élève, à ce qui se passait à l'intérieur de la classe, aujourd'hui il est investi en classe, il travaille, je ne dis pas qu'il n'a pas encore besoin d'aide, mais c'est quelque chose qui est gagné. ++**Conclusion**++ - J’aimerais qu’on reparte de ce séminaire avec des dates pour construire ensemble, que l’Education Nationale qui reconnait les bienfaits de l’école dehors, avec ses partenaires, propose des formations à ses agents pour démystifier l’acte de sortir, pour le légitimer, pour lui donner la place qu’il mérite. * Phrase imagée, voire métaphorique et même une peu poétique que j’adresse à mes chers collègues absents : *Ouvrons les portes de nos classes pour que le vent chasse de temps en temps la feuille A4 qui affadit nos situations d’apprentissage (et finira à la poubelle) et laisse entrer les feuilles des arbres et l’envie de sortir* ### Céline BAEY MAILLARD - Conseillère pédagogique Metz Nord. 1er degré. * En plus de mes convictions personnelles en tant que CPC, je peux appuyer mon travail auprès des collègues enseignants sur deux items de ma lettre de mission: * Contribution à la formation initiale et continue des enseignants. * Participation à l'élaboration, à la réalisation, au suivi et à l'évaluation des projets artistiques, culturels, sportifs et environnementaux. * C'est important pour les collègues enseignants d'entendre qu'ils ont le droit de travailler dehors, que l'institution les soutient. Ce n'est pas une lubie. * La circonscription de Metz Nord c'est 46 écoles urbaines, péri urbaines et rurales. Quelques écoles à une ou deux classes mais majorité d'urbains avec des écoles parfois grandes comme des collègues (16 classes...). * Parmi ce public urbain un Rep+ sur Woippy Metz Nord. 1/4 des écoles de la circonscription comptent au moins un enseignant qui pratique dehors. Ces collègues ont des pratiques très différentes (ce qui sera développé ensuite) mais deux points communs: * Vouloir rebrancher les élèves à la prise de terre car ils savent qu'on ne défend bien que ce qu'on connait bien. * Faire progresser les élèves. Ils savent qu'ils ont des programmes, un socle commun, un cadre institutionnel à respecter mais que leur liberté pédagogique leur permet différentes modalités de travail. Ils veulent faire progresser leurs élèves dans toutes les disciplines. Ce qui est fait dehors est pensé, construit, évalué. ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_4a6830b4bb1fed03b28f4349e0c122c5.png) * Les collègues font classe dehors selon différentes modalités : * Pour travailler sur le dehors lui même /Pour travailler toutes les disciplines dehors comme dans une salle de classe à ciel ouvert. * Ponctuellement / régulièrement avec un créneau à l'emploi du temps (des 30 min d'APQ à la demi journée banalisée). * En dehors de l'école / dans la cour. ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_bd5661f0c314f6f7590ff48d8e9105b0.png) ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_ef88082a578a2ed16cabe9a3cb235e00.png) ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_17e98b77695b89ff3e5980333864baf4.png) ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_2284e3518115cbb799043ee3096e6ea6.png) ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_076500e0bcf802489bc3697caceaec27.png) ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_14779569731032d01e0533f582114e0a.png) ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_c1d04a3c21b3cd2704f72c5aecc035b1.png) * Un exemple particulier , un espace de l'enceinte scolaire non investi jusque là: l'école maternelle des Rossignols de Woippy école du Réseau Rep+ de Woippy Metz nord, quartier QPV. * Le point de départ > suite au premier confinement, une détresse des familles verbalisée auprès de l'équipe enseignante car aucun accès à l'extérieur. * Demande de la directrice car je suis assistante de prévention de la circonscription de connaître le cadre sécuritaire sur ce qui peut se faire ou non. * Proposition d'investir cet espace sur temps scolaire pour toucher TOUS les élèves (avec association des familles). * Construction du plan avec l'équipe enseignante. Echanges avec la mairie et les différents partenaires pour voir ce qui était faisable ou non. ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_95119f2dd8b0c905c993aedf5a51e6e0.png) ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_8b2a07f42624645cf986ec73a858c1c2.png) ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_e2d3219b96be53cf53dc4cb9a1fd21fd.png) * Les partenaires: * la Ville de Woippy (services scolaire, espaces verts, techniques, périscolaire). * CPN 3 demi journées d'interventions et conseils. * le club jardin du collège Jules Ferry de Woippy qui fait partie du même réseau participe. * Le label E3D a été attribué à ce réseau Rep+ ( niveau 3). ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_4070d04c7bb709637402102e48098651.png) ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_7ee17bf5fec1a6213076f655ec291822.png) ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_0b72e3c9bc74608e6039a80baf52fe10.png) * Les familles sont associées: réalisation des mangeoires par des papas par exemple... * Le travail d'aménagement n'est pas terminé mais on peut déjà le considérer comme une victoire car : * l'équipe enseignante pratique dehors depuis le tout début du projet en mars 2021. * les parents parlent de " leur" jardin en conseil d'école. ![](https://hot-objects.liiib.re/pad-faire-ecole-org/uploads/upload_7a86da53d1f125d0e7ec159bd8b6adc2.png) ### Hugues VARACHAUD - Animateur CPN :::success Récupérer diapositives ::: * Ouverture à l'extérieur. Rattaché à la fédération CPN au national, du terrain, que du terrain. La ville de Metz est un de nos principaux partenaires. Deux terrains aménagés. Un jardin pédagogique et un espace associatif sur l'autonomie. * Sensibiliser les publics éloignés aux enjeux environnementaux, les ânes contribuent à amener du public. Partout où il y a un bout de terrain, on participe à recréer des coins de nature. On réfléchit à des champs de compétences : autour de la fabrication, du sensoriel et du créatif, jardin comestible et partagé, jardin vivant * Vidéo **(récupérer le lien)** * Projet de crêche dehors. Le covid a en effet alimenté la dynamique du dehors. Une crêche qui vient une fois par saison, c'est un espace de préfiguration. Première saison 50% des enfants, parents rechignent un peu, deuxième saison 100%, avec de nombreux parents présents. * Observation des enseignants qui se rendent compte du climat scolaire. * Outil pour les ados : échocathlon, un outil numérique, une forme de course d'orientation collective. Des balises à retrouver et collecter. Dimension sportive, collaborative, ludique. ## 5 - Ressources --- Ce document est régi par les termes juridiques de la [licence Creative Commons BY-SA 4.0 ](http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/) <center> <img src="https://mirrors.creativecommons.org/presskit/buttons/88x31/png/by-sa.png" width="250px">